Photographe

Metz Nancy Luxembourg

Happy Dayz Photographie

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

hello@happy-dayz.net

0033 6 10 66 32 40

logo-1.png

Publiée sur :

#26 - Sweet Lazy Laos

 

Douce paresse au Laos... une sorte de lévitation.

Malgré tout, la première semaine a été consacrée à des travaux en tant que volontaire dans une ferme organique (qui a pour projet de développer et de montrer à la communauté locale comment construire des infrastructures écolo, de tenir un restaurant végétarien, de donner des cours d'anglais aux enfants).

Levée à 6h30 du matin, faire du jardinage, construire des briques pour une future maison écolo (ouais ouais), organiser des animations pour les enfants les plus jeunes : oui c'est vrai et ça c'est fait !

Ok, je ne vais pas le cacher, plus d'une fois je me suis demandée quelle mouche m'avait piquée pour faire tout ça. 

 

Même si au final je n'étais pas convaincue à 100% de la fiabilité et de la pertinence du projet - tu vis autre chose, tu rencontres des gens formidables, tu passes des moments à refaire le monde, à rire, tu te vides l'esprit, tu te surprends, tu testes tes limites morales, mentales et physiques et puis cette source d'énergie que les enfants t'apportent à la fin de la journée : ça c'est cadeau !

Et puis voilà, après une première semaine plutôt constructive, j'ai tout donné, du coup le reste du séjour je peux dire que j'ai fait la grosse feignasse. 

Il fait trop chaud, alors au programme :  sieste, baignade au bord de la rivière en admirant les montagnes encerclant la ville de Vang Vieng : un endroit mystique.

La troisième semaine, toujours aussi lazy, mais à Luang Prabang cette fois, ville inscrite au patrimoine de l'UNESCO.

Entre 1 massage et 1 jus à la mangue sur une des terrasses au bord du Mékong, gros effort déployé pour une visite de la ville à vélo et en scooter pour découvrir les alentours.

 

Pendant que certaines attendent un taxi boat sous un parapluie à l'abri du soleil...

D'autres empruntent un pont de bambou...

Découverte de spectaculaires cascades au beau milieu d'une forêt tropicale.

On peut s'y baigner, de préférence habillé pour respecter les coutumes des laotiens.

A l'aube, tous les jours, dans la ville, on peut aperçevoir ce qu'on appelle l'aumône des moines.

Les moines ne gagnent pas d'argent, ils n'ont pas le droit d'en avoir ni d'en dépenser, ils se consacrent à des tâches spirituelles. Ils dépendent de la générosité des habitants.

 

Me voilà donc réveillée comme chaque matin trés tôt par le voisin de la guesthouse d'à côté : j'ai nommé mon ami le coq. 

Du coup, j'ai pu assister à cette "cérémonie" en pleine rue.

Les habitants se préparent devant leur maison, déchaussés et agenouillés sur des tapis en bambou et prêts à donner de la nourriture aux moines - moi y compris.

 

Il y a des écoles bilingues françaises et l'une d'entre elles organisait une petite représentation dans la cour.

Tout le monde pouvait y entrer et profiter, danses traditionnelles et chants  : trop chou ça aussi.

 

Et puis soudainement, les enfants se sont mis à chanter français ... Forcément j'ai ri : on vise la lune à Luang Prabang !!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

GET IN TOUCH

We'd love to hear from you

123-456-7890

Find us on Facebook